Réunion d’été 2016

Une radieuse journée de fin d’été nous a permis de nous retrouver encore une fois à Guérande, accueillis par notre ami Yvon Barraud, qui nous avait réservé des places à la droite de l’autel.

Une belle liturgie, dans un beau sanctuaire élève l’âme. Les lectures du jour, en particulier Luc 13, 22-30 qui sera sauvé ?, nous invitent avec le célébrant à s’efforcer de passer par la porte étroite. Le Père Barraud prend modèle sur le testament de Saint Louis dont c’est la fête toute proche, « Cher fils, je t’enseigne que tu dois d’abord aimer et servir Dieu, puis être attentif aux pauvres », dans tous leurs manques, matériel comme spirituel. Le traditionnel cantique à Saint Stanislas achève notre prière, que l’organiste conclue par une exubérante toccata !

Puis après la traditionnelle photo, nous nous retrouvons en face, au Logis, sur la terrasse pour un savoureux repas qui a comblé tous les participants. Parmi les absents, auxquels nous pensons, il y a notre Président qu’une circonstance malheureuse a retenu. Nous trinquons à sa santé, à la nôtre, à celle de l’Amicale.

Nous en profitons pour offrir à Yvon Barraud de petits cadeaux pour le remercier de son accueil toujours chaleureux depuis 8 ans, et comme il part deux ans au Canada, nous le faisons en clin d’œil, avec un guide touristique du Québec, et un lectionnaire des particularités du franco-québequois… Il nous explique les raisons de son projet, l’Eglise catholique qui avait depuis trois siècles fortement structuré la société au Québec, a connu dans les années 70 un vertigineux déclin, une désaffection profonde, une « révolution tranquille », dont on n’a pas idée ici où la déchristianisation était déjà en marche depuis longtemps et même si elle s’est accélérée, a été progressive. Il va passer ces mois comme vicaire à Montréal à observer comment de petites communautés ont réussi à survivre et comment elles se sont adaptées à cette nouvelle donne sociale, ce qui peut donner des idées pour l’avenir en France ! Nous lui souhaitons bon et profitable séjour, malgré un climat difficile, étés très chauds, hivers très froids, ça change de la douceur du blanc pays guérandais….

Bien qu’Yvon ne soit plus là l’an prochain, tout le monde dans la vingtaine de participants, est d’accord pour reconduire la formule, si son successeur le Père Pierrick Feildel est prêt à nous accueillir, le restaurant lui serait ravi de nous revoir ! Alors, au samedi 20 août 2017 ??

Evenements, Réunion d'été